Comment choisir son récupérateur d’eau de pluie ?

Danis

Actuellement, l’eau potable devient de plus en plus chère et la consommation quotidienne de tous les êtres humains augmente considérablement. Pour pouvoir faire des économies sur ce type de dépense, il existe une solution qui peut être vraiment pratique. La récupération d’eau de pluie peut vous permettre de réduire de manière significative la facture. Ce moyen peut aussi vous aider à ménager une ressource qui peut disparaitre à cause de la sécheresse très fréquente. Et pour pouvoir récupérer cette eau, vous devez disposer d’un récupérateur spécifique.

Cependant, comme il existe différents modèles de récupérateur d’eau de pluie sur le marché, votre choix doit se faire selon l’usage et le type d’installation que vous souhaitez. Les lignes ci-après peuvent vous aider à faire un choix judicieux en matière de récupérateur d’eau de pluie.

Les fonctions du récupérateur d’eau de pluie

Comme on a dit plus haut, la consommation d’eau quotidienne par personne peut aller de 150 à 300 litres. Cependant, la moitié de cette dernière ne nécessite pas de l’eau potable. En effet, pour entretenir un jardin ou la maison, vous avez la possibilité d’utiliser de l’eau de pluie. Le fait d’installer un récupérateur d’eau de pluie peut alors représenter la meilleure solution pour économiser d’avantage.

En effet, ce type d’équipement vous permet d’économiser pour l’arrosage de vos arbustes, de votre gazon, de vos fleurs ou même de votre potager. Vous avez aussi la possibilité de raccorder l’équipement avec le circuit d’alimentation en eau d’une machine à laver ou celui des toilettes. Sachez qu’une chasse d’eau peut consommer en moyenne 20 litres par jour et par personne et un lave-linge peut nécessiter de 50 à 120 litres d’eau par lavage.

Les différents types de récupérateurs

Il existe deux grandes catégories de récupérateurs d’eau de pluie, à savoir ceux qui sont aériens et ceux qui sont enterrés. Les modèles aériens se raccordent à la descente de la gouttière de votre maison avec un collecteur filtrant. Il peut alors intercepter les déchets végétaux ainsi que des insectes. Le filtre peut également éviter la formation de vase et l’altération de l’eau lors de son séjour dans la cuve. Sachez qu’il ne rend pas totalement l’eau de pluie potable. En ce qui concerne le puisage de l’eau, il se fait avec un robinet qui est installé en bas du réservoir. Pour disposer d’un débit suffisant pour raccorder le tuyau d’arrosage, vous pouvez mettre en place une pompe immergée dans la cuve.

Vous pouvez installer votre récupérateur aérien sur un balcon. Pour faire un choix judicieux, vous devez opter pour un équipement dont le poids peut être supporté par le balcon où vous souhaitez l’installer. Et sa taille doit aussi être adaptée aux besoins en arrosage.

La cuve enterrée n’est visible que sur sa partie haute, c’est-à-dire le couvercle. Sachez que l’installation de ce genre de récupérateur d’eau de pluie nécessite plus de travaux. Vous devez absolument effectuer une fouille pas loin de la descente de toit, installer un filtre automatique en entrée de la cuve ainsi qu’à la base de la gouttière. Il est également essentiel de raccorder l’équipement à des tuyaux d’arrivée d’eau et à toutes les canalisations selon les différentes alimentations nécessaires. La mise en place d’une pompe qui est immergée ou extérieure peut également vous permettre d’utiliser l’eau récupérée de manière simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Aperçu sur le self-stockage

Le self-stockage ou le stockage en libre-service consiste à louer un espace tel qu’un conteneur, un box ou un casier pour y déposer des affaires. Aujourd’hui, cette location de box stockage est devenue courant chez les entreprises et les particuliers pour de multiples raisons. La solution pour ranger les effets […]

Subscribe US Now